La carrure athlétique, la voix chaude aux tendres inflexions méridionales et la sobriété scénique de Bruno GRANIER, évoquent irrésistiblement Brassens.

Et ce n’est pas sans émotion que, derrière cet artiste talentueux, par ailleurs excellent guitariste, l’on voit se dessiner en filigrane la silhouette familière veillant affectueusement sur son plus fidèle héritier.

Bruno Granier est sans doute l’interprète le plus intimement proche de Brassens : et pour cause, le sang «Brassénien» coule dans ses veines puisqu’ il est le petit cousin  du Sétois !

Il étudie la guitare classique au Conservatoire de Sète dès l’âge de 8 ans.

Georges Brassens, lui offre en juin 1980 une guitare FAVINO.

Il apprend le métier et se produit dans les cafés et les cabarets régionaux.

Son répertoire comprend Boris VIAN, FERRE, BEART, TRENET, DUTEIL, Gianni ESPOSITO …, du folklore italien et bien sûr BRASSENS.

 

Il rencontre en 1986 Claude DUGUET  et crée « Les Amis de Brassens » (plus de 500 concerts marqués par de nombreuses rencontres scéniques : Maxime Le Forestier, Renaud, Pierre Douglas, Marcel Amont, Pierre Maguelon, Guy Béart, Joël Favreau, Marcel Dadi, Hugues Auffray, Jean-Max Rivière…).
L’album «SAUF LE RESPECT QUE L’ ON VOUS DOIT …» consacré à Brassens, sort en 2003 et livre entre autres des textes inédits : Le mécréant repenti, L’arc-en-ciel d’un quart d’heure, Le cauchemar, L’inestimable sceau, La maîtresse d’école, Le chapeau de Mireille, Le myosotis, Sur la mort d’une cousine de 7ans.
 

A la mort de Claude Duguet, Bruno Granier décide de continuer l'aventure avec Philippe Lafon et Alain Dumont puis Laurent Clain,  qui constituent les membres du groupe "Les Amis de Brassens". L' album éponyme sort en 2010. A nouveau, Bruno nous livre 2 textes inédits dont il signe les musiques : Le gant, Le pince-fesses ainsi que La corde, poème de Paul Fort que Brassens avait lui-même mis en musique.

Généreux, riche d'expériences et de rencontres, Bruno Granier ne cesse de nous surprendre par son talent. Capable par sa simple présence de captiver une salle comble, il séduit irrésistiblement dès les premiers mots, un public très agréablement surpris par tant de charisme et de fidélité à Georges Brassens. De plus, il nous prouve par compositions sur des textes inédits ses, présents dans le tout nouvel album des Amis de Brassens, qu'il n'a rien à envier à personne, et qu'il est beaucoup plus qu'un simple interprète.            La relève est assurée, l'oeuvre du Maître est préservée, et Tonton Georges doit être très fier.

© 2016 - Les Amis de Brassens

  • Facebook Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon